Corps et Résonance

Corps et Résonance

Gagner en amplitude c’est aussi découvrir une qualité de  » Présence  » à soi, à l’autre, aux autres, en accord avec l’environnement. Cela s’appelle la Résonance dont parle le philosophe Hartmut Rosa, élève de Martin Buber et de l’Ecole de Francfort. «  Il suffit d’écouter le vent pour savoir si l’on est heureux  » disait Adorno.

Etre chez soi en l’autre, c’est à dire expérimenter l’altérité, cela passe par donner à son corps sa pleine mesure, pas seulement physique mais aussi psychique. En effet le corps est l’expression de notre inconscient. Rien moins. La pratique de la psychanalyste Alice Miller et ses écrits qui ont beaucoup évolués avec le temps vont dans ce sens. Oui, le corps permet de décrypter nos ressorts cachés. Non par les symptômes physiques qu’il produit mais pas les ressentis que ces même symptômes suscitent en nous. Ainsi s’ouvre la voie d’accès à nos émotions enfouies. Celles-ci verbalisées et accompagnées par le thérapeute bienveillant ont alors une chance de se transformer en une forme plus élaborée et donc partageable par nos proches : les sentiments.

Tout ce cheminement permet de se faire une place à soi même et éventuellement accueillir un autre, les autres, le monde extérieur. Acquérir, enfin, la  » capacité d’aimer et la capacité de travailler  » comme disait Freud pour définir la guérison.

<= Créer en soi un espace de sécurité ?
Une Psychologue du 94 ouverte au monde =>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *