Itinéraire d'une Psychologue Clinicienne hors norme

L’itinéraire de Fabienne Soria est placé sous l’égide la transmission.

Du don des mots et de la curiosité de la journaliste humaniste...

Elle a commencé par être journaliste, formée à l’Université de Chicago et sur le terrain. Media, Société, Santé, Culture, Management…son objectif ne varie pas : transmettre. C’est-à-dire apporter au lecteur les informations susceptibles de décrypter son environnement et son besoin de comprendre. L’aider à « y voir plus clair » en pénétrant dans les arcanes de milieux réputés inaccessibles.

Son éducation bilingue, avec une mère anglaise et un père d’origine hispano –hollandaise – tous deux nés en Egypte – lui a très tôt donné l’envie d’explorer le monde. Les USA de fond en comble et une bonne partie de l’Europe, après trois années de Droit à la Fac de Nanterre. A son retour, ce sera quinze ans de journalisme.

Avant le retour à sa vocation première : l’écoute de l’autre pour l’aider à surmonter ses difficultés, sa souffrance. Panser et penser les plaies de la personne confrontée à un défaut de sens dans son existence. Accompagner l’individu en souffrance, perturbé par des évènements, des choix qu’il ne parvient plus à comprendre. En suspens, tétanisé, paniqué face à un environnement avec lequel il ne communique plus et qui semble ne plus lui apporter aucun soutien.

... à la compréhension et au soulagement des maux de la Psychologue Clinicienne

Bref, Fabienne Soria s’intéresse à l ‘ « âme humaine » depuis sa plus tendre enfance, issue d’une lignée de psychanalystes qui ont marqué leur époque : Victor Smirnoff, Wladimir Granoff - « nièce de » n’est pas une carte de visite dit-elle sans s’appesantir. Elle décide donc de s’affranchir de ses glorieux ainés.
Et, pour ce qui la concerne, mettre son expérience à profit en transformant les maux en mots. Pour ce faire, elle n’y va pas par quatre chemins : un DESS en Psychopathologie-Clinique, des stages en hôpitaux qui l’amènent à se spécialiser dans les interrelations précoces mère-nourrisson et les thérapies d’enfants et d’adultes en devenir.

Un solide travail sur elle–même et la fréquentations assidue des séminaires de Joël Dor au CFRP ( Centre de Formations et de Recherches Psychanalytiques ) fondé par Maud et Octave Mannoni orientent son champ de travail sur la Psychopathologie du Lien. Toutes ces attaches toxiques qui plombent le destin d’hommes et de femmes, de parents et d’enfants.

Elle enseigne en CHU ( Centre Hospitalo-Universitaire ) en génétique et ouvre une consultation psychologique en conseil à destination des mères et des couples confrontés au risque d’anomalie génétique, au cours de la grossesse.

Fabienne Soria entre, alors, dans le monde difficile et fermé de l’anatomo-pathologie, où le vivant côtoie la mort, à chaque instant.

Puis, on lui confie l’enseignement du cursus entier de psychologie, à destination des étudiants en ostéopathie, dans un Collège de la région parisienne.

Son itinéraire la conduit partout. Y compris dans l’ entreprise, où elle intervient en tant que psycho-sociologue et, si son emploi du temps ne lui permet plus de publier des articles dans des journaux ou revues spécialisées, elle intervient encore parfois comme consultante à la télévision.

Aujourd’hui, elle s’est posée sur les bords de la Marne. Dans son cabinet à Nogent où elle reçoit « ceux et celles qui l’honorent de leur confiance » aime-t-elle à dire.

Frédéric Sernin, réalisateur de documentaires

<= Ma Psychanalyste à Nogent sur Marne

Pourquoi une Psychologue Clinicienne ? =>